Quelle sensation !

Voila bien des mois que je n'ai plus fait de montagne. Parce que, mauvaises conditions, mauvaises météo, mauvais timing, ou plus simplement pas d'envie, plus de motivations. Il y a un moment pour tout, et il faut avouer que ces derniers temps je n'avait plus la tête à ça. Après tout, il n'y a pas que la montagne dans la vie, du soleil, quelques concrétions et une vue mer proche du 43e parallèle. Que demander de plus !

Mais un besoin se réinstalle, celui d'être en altitude, de contempler des paysages et des couleurs que seule la montagne à le pouvoir de nous apporter. Quelques balades en Chartreuses à admirer le lever de soleil suffisent pour reprendre gout. C'est le retour aux affaires. Rien d'exceptionnel mais juste une superbe cascade dans le vallon de la Jarjatte. On reprend les habitudes et les automatismes, de la grimpe délicate dans la première longueur, de subtiles protections à poser dans la deuxième de mixte et une belle envolée pour le corps et l'esprit en dernière longueur. Voila cette sensation, de bien être, à profiter de l'instant présent !

"Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain, et moins crédule pour le jour suivant"

"Carpe diem" ouvert par J-C. Lafaille, P. Isoard et S. Dan, le 15 janvier 1992.

Une belle gueule.

Une belle gueule.

Romain, perdu en Devoluy.

Romain, perdu en Devoluy.

Une première longueur verticale et longue à souhait.

Une première longueur verticale et longue à souhait.

Ambiance au relais.

Ambiance au relais.

La sortie de la belle longueur mixte.

La sortie de la belle longueur mixte.

Une dernière en glace, raide et aérienne.

Une dernière en glace, raide et aérienne.

La descente est à l'image de la grimpe, arrosée !

La descente est à l'image de la grimpe, arrosée !

Reste plus qu'à faire sécher tout ça !

Reste plus qu'à faire sécher tout ça !

Retour à l'accueil